Années 1930-1940

Après l’avant-garde, le cinéma connut un long moment sans mouvement de remise en cause, et quand la seconde Guerre Mondiale éclata la production cinématographique fut extrêmement ralentie.
Jusqu’après la guerre la production commerciale française vécut une période importante, intégrant les innovations de l’avant-garde et travaillant désormais avec les poètes (Marcel Carné, les frères Prévert, Jean Renoir, Jean Vigo, René Clair) ; un certain cinéma d’auteur apparut. La contestation cinématographique se situait alors plutôt dans un engagement social du cinéma, devenu un moyen de dénoncer les inégalités sociales. Des documentaires engagés et romancés apparurent, ainsi qu’un cinéma politiquement engagé qui se perpétuera de manière plus ou moins constante dans les rangs du cinéma expérimental. René Vautier notamment fut le plus grand dénonciateur de la colonisation et ses films ont tous été interdits.