Festival d'Hyères à aujourd'hui

En 1969, Marcel Mazé, administrateur d’une revue consacrée au cinéma d’auteur et au cinéma art et essai, rencontra Maurice Perrisset, président et créateur du Festival du Jeune Cinéma de Hyères, et parla avec lui de films expérimentaux qu’il avait vus à la Cinémathèque française. Perrisset fut intéressé et Mazé devint programmateur du Festival de Hyères de 1970 à 1983. Il mit également en place la première coopérative de cinéastes indépendants en France en 1971, le Collectif du Jeune Cinéma. Mazé ramena de nombreux films des Etats-Unis, de jeunes cinéastes élaborèrent un style nouveau sans tenir compte d’aucune contrainte ni industrielle ni commerciale, et les projections fleurirent.
Mais en 1971, la mairie de Hyères suspendit ses crédits, et le festival fut obligé de se déplacer à Toulon plusieurs années. Devenu exclusivement Festival du Cinéma Différent (cinéma militant de Jean-Luc Godard, cinéma littéraire de Marguerite Duras, cinéma des minorités, sexuelles ou ethniques, ou encore films structurels) en 1982, il ne survécut pas au contrôle sur la programmation imposé par la nouvelle majorité en 1983, ce qui entraîna peu à peu la fin du Collectif. 
Le Collectif Jeune Cinéma était en fait en sommeil et revint sur le devant de la scène en 1999 en organisant chaque année le festival des cinémas différents de Paris au mois de décembre.