GANESHI
2000
Super-8 couleur , silencieux, 3 minutes

IMAGINARY LANDSLADE
2000
Boucle Super-8 couleur, durée variable

BLICK IN DER WELT
2000
Boucle 16 mm, silencieux, durée variable

SME
1998
Boucle 16 mm, silencieux, durée variable

TENDRE-VERT-ROSE
co-réalisé avec Laure Bergala
1998
Triple écrans Super-8, silencieux, durée variable

SÉLÉNÉ
1997
Super-8 couleur, 3 minutes

NUIT BLEUE
1997
Super-8 couleur & silencieux, 3 minutes

AU CŒUR D’UN TERRITOIRE INCONNU
Co-réalisé avec Magdalena Bahamondes
2003
Performance danse, musique & projection Super-8 & 16 mm, 45 minutes

… DANS LE MOUVEMENT
2002
Installation diapositives & projecteurs
16 mm, silencieux

BYBLOS
2002
16 mm, 4 minutes

KOALA’S SONG
2001
16 mm, 2 minutes

INDECRYPTÉES
2001
Mono ou multi écrans 16 mm, silencieux, durée variable

J. E.
2001
Installation 16 & 35 mm, silencieux

KALEÏDOSCOPE, MIROIR
2000
Installation Super-8, silencieux

OLD WESTERN MOVIES
2000
Super-8 couleur, 4 minutes

LE NOIR, C'ÉTAIT HIER
Réalisé avec le collectif RodÉo Club
2006-2007
Double écran
Super-8 couleur, 8 minutes
Conception sonore : (...) (+)

CONTRE JOUR
Co-réalisé avec Louise Desmas
2005
Installation dessins & lumières

SÉLÉNÉ
Co-réalisé avec Hélène Blanck, Gaël Ascal, Sophie Amiard & Brice Pichard
2005
Performance danse, musique & projections Super-8 de durée variable

UN ORAGE VINT CHASSER LE CIEL
2005
DV, 4 minutes

TACHES EN LIBERTÉ CADRÉES
Co-réalisé avec Louise Desmas
2004
Installation gravures & multi-projection 16mm

XXX
Co-réalisé avec Yukiko Nakumara
2004
Performance danse & projections Super-8 de durée variable

À LA FIN, TOUT DISPARAIT
Co-réalisé avec Paula Opazo Osorio et Stéphane Milochevitch
2003
Performance danse, musique & projection
16 mm, 10 minutes

RECHERCHE DE L’ÉVIDENCE
Co-réalisé avec Yukiko Nakamura
2003
Performance danse et projection 16 mm, 20 minutes

Sébastien Ronceray
est né en 1974 à Angers.
Membre fondateur (avec Hugo Verlinde) de l’association Le Cinéma Visuel en 1997, il initie l’année suivante la revue Exploding, dont il est aussi rédacteur.
En 2000, avec Élodie Imbeau (vite rejoints par Rodolphe Cobetto-Caravanes et Gaël Jaudeau), il crée Braquage, association proposant des programmations, des ateliers, des expositions… Il réalise des films, des installations, et participe à des spectacles pluridisciplinaires. Il est également intervenant auprès du jeune public pour la Cinémathèque française (ainsi que pour diverses autres associations) et travaille régulièrement avec le cinéma Nova de Bruxelles.

Filmographie


Sébastien Ronceray ne fait pas de films.

Il est plutôt question ici de concepts cinématographiques, de films conceptuels oserais-je dire si la peur d'effrayer tous lecteurs plus encore ne nous sautait à la gorge.
Nous sommes ici bien loin des temples officiels de l'art "conceptuel" car les films & les installations de ce jeune homme savent être vus en dehors du texte qui les condamne, vus pour eux-mêmes.

Ici, le concept n'est pas QUE du concept.
Il oublie les mots pour donner des images et des sons et s'adresser aux sens, voire hypnotiser le spectateur.

C'est toute l'œuvre de Sébastien, il n'est pas cinéaste mais entrepreneur de spectacles pour l'association Braquage (ou autres). Ces aménagements expérimentaux mêlent le cinéma, la musique, la danse mais aussi la peinture, la sculpture, la gravure…

Aussi, si je devais définir l'artiste en quelques mots, je choisirais ceux-ci : Entrepreneur de travaux d'intérêt public, tant ses films, installations ou performances s’inscrivent d'abord dans ce rapport direct aux spectateurs, réintégrant définitivement le cinéma à la palette du spectacle vivant.

Rodolphe Cobetto-Caravanes