LIEU DE PASSAGE
Installation cinématographique créée en 1997

CABAS
1996
16 mm couleur, 3 minutes
Copies disponibles à l'Ensav-La Cambre de Bruxelles

QUAND BRUNO N'EST PAS LA
Super-8 couleur, 10 minutes

N et B
1995
Double écran Super-8 noir & blanc et couleur, 9 minutes

DES CACTUS ET DES HOMMES
1994
Super-8 couleur, 4 minutes

PSYLOCAGE
1994
Super-8 couleur, 3 minutes

14 MINUTES
Super-8 couleur, 14 minutes






CHIMIGRAMMES
2006
version Super-8 noir & blanc
, 3 minutes

FILMATRUC
Installation cinématographique créée en 2005
Visible en tout moche sur You Tube

LA BYRINTHE
Installation cinématographique créée en 2003
Visible en tout moche sur You tube

CHIMIGRAMMES
2003
version 16 mm noir & blanc
, 8 minutes

LE POINT AVEUGLE
performance avec le collectif BURSTSCRATCH Multi projection 16mm sonore, créée en 2002, durée variable...

Compilation d'extraits visible en tout moche sur You Tube

LES SCHMURGLUCKS
1999
16 mm couleur

Visible en tout moche sur You Tube

NISME
1996
16 mm couleur, 4 minutes
Copies disponibles à l'Ensav-La Cambre de Bruxelles

Silvi Simon
est née à Livry Gargan en 1970 .
Entre 1989 et 1997, elle suit une formation en Arts Plastiques à l'Université de Strasbourg puis en cinéma d'animation à l'ENSAV de Bruxelles. Depuis 1997, elle réalise ses films essentiellement en 16mm tout en participant à la création de Burstscratch à Strasbourg. En 1997, elle participe à la Première Rencontre des Labo Indépendants à Genève et met en place son ciné-labo ambulant. Depuis, elle montre son travail principalement sous forme d'installations, investissant les lieux qu'on lui offre le temps d'un festival.


Filmographie


Laborantine en camion, Silvi balade ses chimies et fabrique ses films en tentant de retenir l’image toujours fuyante du défilement des projecteurs.

Une image et puis une autre, elle cherche à les retenir, à les capturer.

Alors, elle tend de grands voiles blancs, construit des espaces imaginaires, des tunnels, des parois légères et fluides.

Des mains semblent sortir des écrans et viennent à leur tour alpaguer le passant.

Silvi Simon utilise des écrans qui retiennent l’image, des écrans sensibles, des écrans qui deviennent des toiles où se réfugient des araignées imaginaires, des bocaux où flottent quelques arêtes…

Petit bestiaire imaginaire où les schmulglurbs règnent aux côtés des chimigrammes.

Élodie Jane