Le duo de percussionnistes Léger Sourire (Sébastien Clément & Sylvain Lemêtre) et Braquage vous proposent une soirée de courts métrages et d’attractions musicales, deux domaines artistiques qui ont une affaire commune de sons, de mots et de gestes....

Courts métrages :
ANÉMIC CINÉMA de Marcel Duchamp
«Le cinéma m’a surtout amusé pour son côté optique (...) je me suis dit : pourquoi ne pas tourner un film ? Ça ne m’intéressait pas pour faire du cinéma en tant que tel, c’était un moyen plus pratique d’arriver à mes résultats optiques. D’ailleurs ce cinéma était très drôle.»
Marcel Duchamp

RHYTHM de Len Lye
«Rhythm démontre le remarquable sens du mouvement appliqué par Len Lye au montage de prises de vues. Le métrage devient une brillante composition cinétique, magnifiquement synchronisé aux ryth­es de batteries africaines.»
Roger Horrocks

KO RIEZ DE KI d'Omar Sharits (inédit)
Une création lancée par la fine équipe de Braquage pour cette Brève Rencontre.

TANGO de Zbigniew Rybczynski
Un lieu clos, une pièce vide, un ballon, un enfant... Puis s’accumulent des gestes anodins comme les actions symboliques de la vie... De la naissance à la mort, en accéléré, une vie, sur la musique répétitive du tango. Oscar du meilleur court métrage à Hollywood en 1983.

CANON de Norman Mc Laren & Grant Munro
le créateur du «son d’animation» illustre visuellement le sens du mot canon dans le domaine musical.

D’UNE SEULE VOIX de Jean-Baptiste Beaudoin
Un homme marche sur une route. Au petit matin, il arrive dans une ville où le son n’existe pas. Seul personnage sonore et parlant, il va bouleverser l’équilibre de ce monde silencieux, régi par un pouvoir à sens unique… quitte à en payer le prix.

Attractions musicales :
L’INTRUSION de Jean-Pierre Drouet
Deux personnages, miroirs l’un de l’autre, se partagent un travail délicat et virtuose, sur un principe musical Balinais, selon lequel l’un joue sur 1,3,5, etc..., et l’autre sur 2,4,6 etc..., en alternance, et ce jusqu’à la plus grande vitesse. L’intrusion d’un élément incontournable vient entraver la communication entre les deux personnages : «à eux de se retrouver!»
Jean-Pierre Drouet

LE FOURNIL de Jean-Pierre Drouet
Xylophone tournoyant et caisse claire vrombissante…

UN CUBE...DES MOTS de C. Pavet, F. Cotinaud, S. Cohen, G. Aperghis
Face à face, deux protagonistes se livrent à une joute d’onomatopées. Autour d’un cube en bois qui sert de table sonore et qui les sépare, ils nous offrent un propos abstrait… rituel traditionnel… petite danse de chaises et de gestes…

ATTRACTION de Jean-Pierre Drouet
Pourquoi faire comme si celui qui écoute n’avait d’yeux pour voir ?
Assis sur deux fauteuils crapauds pourvus de roulettes et d’expressives franges, deux percussionnistes endiablés se jouent un irrésistible duo-duel de zarbs et d’onomatopées.


Studio de l’Ermitage
> 8 Rue de l’Ermitage > Paris
> M°Jourdain > 12 ou 8€
> 20h30

Mardi 24 mars 2009
BRÈVE RENCONTRE
Courts métrages et attractions musicales avec
Léger Sourire